Fusebox EPFL

Redonner à la ville une dimension humaine

L'idée est de réorganiser les villes autour de bâtiments communautaires liés à des quartiers (bassin de population d'env. 1000 habitants). Ces bâtiments reflétant l'identité des quartiers concernés accueilleront des activités créant des liens entre les habitants du quartier et améliorant notablement leur qualité de vie. En vue d'une densification, un tel bâtiment multi-activités pourrait compenser la diminution de l'espace individuel.  

Idées de fonctions intégrées au bâtiment: 

  • Vente directe de produits alimentaires (on peut imaginer lier le quartier à une exploitation agricole en périphérie)
  • Mise en place d'espaces pour le télétravail, dans l'idée de diminuer les déplacements  (au lieu de travailler chacun chez soi, autant le faire tous ensemble)
  • Garderie et activités pour toutes les générations
  • Parking pour véhicules type "Mobility", vélos électriques,etc
  • Architecture passive et production d'énergie électrique
  • Espaces dédiés à la créativité, aux activités nécessitant un certain espace
  • Salles de réunion, cuisine

En résumé, l'idée est de redonner aux quartiers urbains une dimension humaine en implantant un bâtiment matérialisant des valeurs telles que: partage (tant matériel que de connaissances), consommation responsable, entraide, échange entre les générations... Rétablir des liens qui ont tendance à disparaitre dans une société individualiste.  

 

Base de réflexion: 

http://www.neustartschweiz.ch/userfiles/file/Unterlagen/redmarrer_la_suisse.pdf

Gianluca Paglia Sep 21, 2014

Thanks for your idea Eric. Do you have in mind a possible city/region as an example for your concept?

Eric Domon Sep 21, 2014

In each city where people seem to feel lonely! I think that this general concept is universal and can be adapted for a lot of countries. 

Nicolas Pierret Sep 29, 2014

Merci pour le lien! Concept très intéressant, bien que très large. Histoire de rester "à taille humaine", il sera peut-être nécessaire de se pencher sur les activités à accueillir au sein de ce bâtiment, qui ne doit pas devenir une machine incompréhensible. Faute de quoi tout tombe à l'eau.

Certaines fonctions peuvent alors prendre place autour du bâtiment, coloniser les voisins proches. Le nouvel édifice et son programme font office de catalyseurs d'une nouvelle manière de vivre en communauté, axés sur la coopération et la solidarité.

Belle idée!

View all replies (2)

Samuel Cotture Sep 21, 2014

Cette idée me plait beaucoup. il peut être vraiment intéressant d'organiser les villes en sorte d'écoquartier pour redonner un côté de partage et de rencontre.Cependant dans des villes comme Lausanne, où les possibilités de construire semblent de moins en moins nombreuses, qu'est-ce que tu proposerais pour essayer de réorganiser les quartiers? Pour toi qu'est-ce qui semble primordial pour qu'une réorganisation comme tu la présentes soit possible?

Par exemple, Une idée pourrait être celle de la vie sur le toit comme le propose SOLAR (SOcial LAundry on the Roof)

 

Pascal ROLLET Sep 22, 2014

Pooling is definitely an option! It is probably a good strategy to invest in shared installations placed in between existing buildings. It is also a way to densify cities while bringing new functions in monofunctional spaces... We all know that diversity should be on the first page of our agenda. I would like the idea to be developed even deeper so that we can imagine what combination of functions could actually work. Let's dig it!

Vincent Carel Sep 22, 2014

To go further with your idea of selling food from an around farm, why not integrate the food production in the building by urban farming? One big problem is always the lack of space in the city, however there are more and more technics developed to get a big food production with few space, for example through vertical farming.

Some inspirations:

Vertical hydroponics in NYC https://www.youtube.com/watch?v=W5tnHfikb64

Commercial vertical farm in Singapore https://www.youtube.com/watch?v=2nFQOkzEjxQ

florian meyer Sep 23, 2014

C'est une idée très interessante. A l'heure actuel tout le monde a sa télévision, sont aspirateur, sa marchine à laver. Je pense que se genre d'espace permettrai de resocialiser les gens. Au final ce n'est peu être pas un effort surhumain de partager avec ces voisins certain outils ou certain lieu de vie. Cependant de tels espace suscite une question, comment penser vous gérer ce genre d'espace, d'outils ?On part du principe que tout le monde à accès a ces endroit et on fait appel au bon vouloir des gens pour que cette espace reste telle qu'il est ?

Alicia Gayout Sep 23, 2014

Je suis tout à fait d'accord avec toi, responsabiliser les gens de façon à ce qu'ils respectent les biens communs est difficile quand ce n'est pas dans la culture (en Suisse peut-être, et encore...).

A mon avis il faut commencer avec des espaces partagés par un nombre restreint de gens (une dizaine au plus), avec un responsable, et fermés de telle sorte que seuls les membres de la communauté puissent y accéder. Il faudrait aussi que chacun paie sa part dans l'achat du matériel, de telle sorte à engager tout le monde.

Avec un peu de chances, implémenter ces systèmes à petite échelle changera lentement les mentalités et on pourra les étendre, même dans des pays moins civiques que la Suisse...

Charlotte Weil Oct 8, 2014

Refléxion intéressante !

Plutôt que de payer tous une cotisation égale (ce qui risquerait de restreindre le nombre d'inscrits, certains dissuadés par le prix), on pourrait imaginer un système dans lequel chacun viendrait mettre en commun un bien personnel (Par exemple, je propose de partager mon aspirateur, tu proposes ton wifi ou ta boîte à outils...).
Cela faciliterait en plus l'implémentation du concept parce que les mentalités changent généralement plutôt lentement; et là, on reste dans l'idée que l'objet "m'appartient" ou "appartient à quelqu'un" (auquel cas on en prends plus soin que si c'est un bien commun, je pense. Parce que si on l'abîme on a des comptes à rendre directement à la personne concernée...) donc c'est un moindre changement de mentalité pour les esprits un peu étriqués !

View all replies (2)

Eric Domon Oct 8, 2014

Merci pour tous vos commentaires très constructifs et complémentaires. 

A la base, je pensais que la micro-économie générée par le marché, locations de places de télé-travail, crèche, etc. permettrait de financer une partie des équipements. Sans doute qu'un projet tel que celui-là nécessite un appui d'une autorité pour qu'il soit pleinement fonctionnel. Je pensais pas forcément à la plateforme de partage en tant que telle mais plutôt à un lieu de rencontre incitant au partage entre voisin sans avoir à amener d'objet dans le bâtiment commun. Les partages "matériels" devant se faire à mon avis au sein des immeubles entre voisins de pâliers. Après faire des vide-greniers et autres activités du genre au sein du bâtiment, totalement! L'idée est surtout de compenser les espaces perdus chez soi à cause de la densification et de les partager recréant ainsi des liens de voisinages. Le lien avec des exploitations agricoles et une possible culture urbaine (merci Vincent) recréeraient quant à eux un lien avec la nature. 

Le bâtiment pourrait être géré par un groupement d'habitants du quartier. Ceci permet d'avoir un renouvellement des personnes qui le gère et lui permettre de "vivre" au fil des ans. 

Eric Domon Oct 8, 2014

Et pour aller un peu plus loin dans la réflexion, jetez un coup d'oeil à l'idée: Sustainability, non merci!